4 Arnaques à éviter à Marrakech

21 novembre 2019 0 Par Hicham

Habitant Marrakech surnommée parfois arnakech, voici quelques combines pour éviter de se faire plumer

1/Les taxis et leurs chauffeurs:

Leurs véhicules sont reconnaissables a leur couleur caca d’oie et ne peuvent sortir du périmètre urbain, ne chargent que trois clients maximum et ont tous un compteur, stationnent devant les grands spots touristes, gares, entrées des médinas ou sillonnent la ville en maraude.

Vous montez et il y a déjà un client, le compteur affiche six dirhams, arrivé a votre destination, il en affiche quinze, donc quinze moins six plus les deux dirhams de prise en charge pour vous font onze dirhams a lui donner, mentionnez au taxi de vive voix le montant de départ au compteur quand il vous charge.

Vous êtes seul : dites lui de mettre le compteur, s’il refuse arguant que son compteur est en panne, descendez du véhicule, ce n’est pas les taxis qui manquent.
Tarif de nuit : l’hiver à partir de vingt heures et l’été vingt et une heures ou la course est majorée de cinquante pourcent.

Le compteur tourne a raison de vingt centimes a chaque fois, faites attention, il y en a qui mettent le mode nuit en plein jour et le compteur tourne a trente centimes.
Certains taxis sont de véritables escrocs et ne rendent pas la monnaie prétextant ne pas en avoir, tachez de faire l‘appoint pour ne pas perpétuer ce racket.

2 / Les prix de l’artisanat

Vous ne pourrez résister au charme d’une pièce d’artisanat Marocain connu dans le monde entier pour son ouvrage délicat, que ca soit la petite babiole au gros meuble la négociation est de mise.

Sur le prix annoncé vous pouvez le faire baisser de moitié en disant que vous avez vu pareil ailleurs, allez y petit à petit jusqu’a en obtenir le prix voulu.

3/Les agences de locations de voitures

Il y en a partout a Marrakech, évitez les petites de quartier qui sont louches, tournez vous plutôt vers les grandes enseignes pas plus chères ou alors celles de vos relations.

4/Les faux guides.

Ils sont aux portes de tout les monuments, devant les grands hôtels et dans les médinas, impossible de les rater car ils vous aborderont, ce sont des guides non officiels qui n’ont pas fait d’études et comptent plus cher que les guides reconnus par le ministre de tutelle qui eux ont passé un concours en plus d’avoir l’autorisation officielle d’exercer.

Le prix officiel il est de cent cinquante dirhams la demi-journée, le double la journée avec un guide officiel.
Ou les trouver : la liste des vrais guides est à la délégation du tourisme ou alors demandez à la réception de votre hôtel, un vrai guide à une autorisation écrite et un badge.

Les services d’un vrai guide sont a la hauteur de vos attentes, il maitrise votre langue, connait la ville dont il dépend et vous pourrez même l’embarquer pour une excursion a bord de votre véhicule.

Sachez que les faux guides sont pourchassés par les autorités et nuisent gravement au tourisme et à ses professionnels, aussi ne vous étonnez pas de vous faire arrêter par la brigade touristique en compagnie de ces usurpateurs si vous en prenez un, à vos risques et périls.

Voila, content de vous éviter par ces conseils plein de prises de tètes, au plaisir de vous renseigner encore et encore, Hicham